Articles

comment bien s'orienter

Comment bien s’orienter ?

Comment bien s’orienter est la question qui revient dans toutes les bouches des lycées et des étudiants qui doivent trouver ou retrouver une voie qui les motive.

Savoir analyser ses motivations : la clef d’un parcours serein

Faire partie de ceux qui, très tôt, font des choix de carrière éclairés est un atout incontestable pour évoluer sereinement dans sa vie professionnelle.

Combien de jeunes prennent des décisions en toute connaissance de causes sur leur parcours , les filières ou le métier alors qu’ils sont encore à l’école ?

Trop d’étudiants choississent leurs spécialisations scolaires et universitaires sans grande conviction et en s’intéressant davantage aux cours dispensés qu’aux débouchés offerts par la filière?  Certains se rendent alors compte qu’ils ne sont pas faits pour le métier auquel ils peuvent prétendre ou que l’environnement ne leur convient pas.

Plus tôt vous apprenez ce pourquoi vous avez du talent voire une véritable passion ou au moins un réel engouement , plus tôt vous pourrez faire des choix éclairés. 

Vous pourrez ainsi profiter de vos années scolaires pour acquérir les qualifications, la connaissance et pour remplir les conditions nécessaires pour accéder à une carrière qui vous convient parfaitement. 

Vous ne ferez ainsi pas partie des millions de personnes qui gaspillent leurs vies dans des activités ennuyeusessoumises à des contraintes fortes et qui ne vous inspirent en rien.

BoosterCoach vous met sur le bon chemin.

Nous vous aidons à construire un avenir calmement , sereinement mais sûrement !

Quand on sait ce pourquoi on travaille, on travaille plus et mieux !

Notre démarche d’accompagnement repose sur des tests validés et éprouvés qui éclairent les échanges et “gratouillent” parfois les jeunes concernés.

“Arts culinaires? Non, vraiment je ne me vois pas cuire des omelettes dans une cuisine enfumée coincé entre le lave vaisselle et le micro ondes” se révolte Charles !

“Très bien Charles … Mais sais-tu ce qu’est l’Art culinaire ? Quelles sont les écoles ou filières existantes et quels en sont les débouchés exacts ?”

Juste un exemple qui en fera sourire plus d’un mais qui constitue la base d’une réflexion à mener. Le jeune possède des représentations erronées ou déformées de certains métiers et seule une recherche bien accompagnée peut l’aider à y voir plus clair.

BoosterCoach a élaboré une méthode spécifique “comment bien s’orienter”…

Si vous êtes un parent soucieux de l’avenir de vos enfants et souhaitant les aider à profiter pleinement de leurs années scolaires et à vivre une vie réussie et épanouissante, alors n’hésitez plus, venez nous rencontrer.

L’accompagnement de BoosterCoach pour bien s’orienter est la clef pour avancer sereinement.

Notre accompagnement se construit au fur et à mesure des besoins et des attentes en suivant des lignes directrices bien claires. Ainsi, nos jeunes savent où ils vont, se sentent rassurés et épaulés et se découvrent une autonomie de décision qui leur était insoupçonnée . Certains se mettent même à travailler et être motivés par les cours ! Pourquoi ?  Parce qu’ils ont désormais un objectif qui se dessine et des perspectives intéressantes. Ils veulent avancer vite pour , enfin, accéder à ce dont ils ont envie .

Et oui, comment bien s’orienter ?  Ce peut être simple quand on est accompagné par BoosterCoach de New World Lyceum !

Trouver son orientation

Trouver son orientation, c’est simple avec BoosterCoach !

Trouver son orientation , et si c’était simple ? La question de l’épanouissement est de nos jours un vrai sujet. S’épanouir dans notre vie privée, s’épanouir dans notre vie professionnelle et vos activités, s’épanouir pour être en meilleure santé, s’épanouir avec nos relations etc….

Le sujet de l’épanouissement est le dada de notre société et devient clef quand on aborde la vie professionnelle.

Trouver son orientation pour s’épanouir ?

Dans votre vie, c’est le travail qui prendra le plus de place. Un français travaille en moyenne huit heures par jour.

Entre transports, shopping, repas, tâches administratives diverses, nous nous apercevons que la majeure partie de notre temps est dédiée au travail.

Sous cet angle, il semble donc évident que le travail que vous faites affecte votre état d’esprit, votre humeur et chaque petit moment de votre vie.

La question clef est bien l’impact de la carrière professionnelle sur votre vie , votre confiance en vous, votre santé et vos relations.

Il semble donc préférable de choisir une carrière en toute connaissance de cause et éviter de se laisser porter vers un avenir sans réelle prise de décision.

Dans les années 80, deux psychologues universitaires d’Harvard ont réalisé une étude sur les personnes qui se sentent heureuses.

Qu’est ce que les gens heureux ont en commun? L’amour ?  L’argent ?  Le succès ?

Et bien, le résultat est plus surprenant ! Ces personnes avaient 2 points en commun : ils savaient exactement ce qu’ils voulaient et ils avaient le sentiment d’avancer pour l’atteindre. Avoir un objectif et se donner les moyens d’y arriver, voici la clef du bonheur !

Alors, comment trouver et choisir son orientation ?

BoosterCoach met en avant une méthode qui permet de savoir où vous êtes et qui vous êtes pour définir où aller.

Dans ce cadre, il faut vraiment réussir à faire la distinction entre les compétences et les talents.

L’homme passionné par son travail fait ce pour quoi il est fait sans avoir le sentiment de travailler. Il a trouvé sa voie, c’est-à-dire le moyen de son épanouissement personnel. Il fait ce qu’il aime sans se forcer ni se raisonner à aimer ce qu’il fait.

Celui qui travaille sans passion accomplit son labeur par obligation, volonté et devoir, alors que le passionné oublie qu’il doit travailler.

Le rôle de BoosterCoach pour trouver son orientation, c’est de vous aider à faire émerger qui vous êtes et ce qui vous correspond.

Ne soyez plus passif, n’ayez pas peur de vous investir dans votre choix d’orientation. C’est justement en vous investissant et en vous chargeant d’étudier la question sous tous ces angles que vous viendrez à bout de vos peurs, de vos doutes. Vous serez ainsi rassuré sur vos choix pour enfin trouver votre orientation !

Choix d’orientation : un sujet qui demande une vraie réflexion

29 % des étudiants regrettent leur choix d’orientation

LinkedIn a réalisé une grande enquête sur les choix d’orientation post-bac. Le premier réseau social professionnel en France a lancé fin mars 2015 une étude avec Opinionway sur la manière dont les jeunes sélectionnent leur filière d’études supérieures. Résultat ? ils s’y prennent tardivement, avec le sentiment d’être insuffisamment accompagnés au lycée. Et surtout, près d’un tiers d’entre regrette son choix d’études.

Chaque année, près de 800.000 jeunes formulent des choix d’orientation sur le portail Admission-postbac. Bon nombre restent indécis devant les quelques 11.000 formations proposées, sans compter toutes les formations qui recrutent en dehors du portail commun… Des hésitations peu surprenantes, quand on sait que sur dix étudiants, quatre jeunes attendent d’être en terminale pour commencer à réfléchir à leur choix d’études supérieures ! C’est en effet ce que révèle cette enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de 1.907 jeunes étudiants français (dont 92 % âgés de 16 à 24 ans et 8 % de 25 à 29 ans).

Un fort besoin d’être mieux accompagné

Pourquoi s’y prendre si tard ? Peut-être parce que personne ne les guide dans leurs recherches. Ce qui est sûr, c’est que deux tiers d’entre eux auraient aimé être davantage accompagnés dans cette démarche, en particulier pour ceux qui ont choisi l’université (71 %, contre 58 % pour ceux ayant intégré une école).

Il existe pourtant une large majorité (62 %) de jeunes  à parler de “vocation” pour le domaine d’études qui est le leur. Une moyenne tirée vers le haut par les filières médicales et paramédicales, où la vocation est citée par 73 % des sondés (rappelons que la Paces est la licence la plus licence la plus plébiscitée sur APB en 2015) et par les filières juridiques (66 %). De manière générale, pour plus de la moitié d’entre eux, les parents ont joué un rôle important dans le choix d’orientation final.

Lorsque les jeunes cherchent des  informations, ils se dirigent en priorité vers les sites des médias spécialisés (sites de l’Etudiant, Studyrama), avant de regarder les dossiers et classements des médias traditionnels et les réseaux sociaux professionnels (LinkedIn, Viadéo…). Les salons spécialisés devancent les journées portes ouvertes des établissements et les outils mis à disposition par les rectorats et le ministère de l’Éducation nationale sont en queue de peloton.

Trois sur dix regrettent leur choix d’orientation

Les études choisies les satisfont à 86 % – un chiffre qui grimpe à 93 % pour les jeunes  en école : ces derniers réfléchissent à leur projet plus en amont que les étudiants qui suivent une filière universitaire.

Malgré tout, ils sont trois sur dix à regretter leur choix d’orientation ! D’ailleurs, 22 % envisagent une autre filière, et près d’un quart s’est déjà réorienté au cours de ses études. Des chiffres qui montrent qu’il est nécessaire de mieux  s’ informer dès la 2nde, sur les différentes voies possibles.

Confiants dans la valeur de leur diplôme

Côté diplôme, l’optimisme est de mise : il sera le sésame pour la future carrière, et les enseignements suivis aujourd’hui seront utiles pour réussir professionnellement, estiment près de neuf étudiants sur dix.

Une confiance qui se retrouve dans la projection dans l’avenir : 77 % des sondés estiment qu’ils trouveront facilement du travail après avoir décroché leur diplôme, et qu’ils travailleront dans le même domaine que leurs études (à 93 %). La moitié d’entre eux serait tout de même prête à exercer dans une autre branche, et un tiers pourrait accepter un poste moins qualifié, compte tenu des tensions sur le marché du travail.

Des disparités régionales pour choisir son orientation

Si l’on se penche sur les résultats sur critère géographique (six grandes régions étudiantes ont été définies pour l’enquête), quelques particularités ressortent. Ainsi, les étudiants de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) anticipent moins que les autres leur choix d’orientation : ils ne sont que 16 % à y penser avant le lycée,contre 24 % pour l’ensemble du territoire et 33 % en Pays de la Loire ! Et de fait, les Provençaux sont plus nombreux (75 % contre 67 % en moyenne) à demander un meilleur accompagnement au lycée.

De la même façon, le critère le plus fréquemment cité pour décider de l’orientation n’est pas le même dans ces six régions. Les étudiants franciliens privilégient la réputation de l’école ou de l’université, alors qu’en Rhône-Alpes, c’est le coût des études qui arrive en tête. Tandis qu’en Nord-Pas-de-Calais, les jeunes citent l’intérêt des études, à l’autre bout de l’Hexagone, en PACA, la “facilité présumée de la filière” est mise en avant, de même qu’en Pays de la Loire.

Les jeunes Aquitains choisissent en priorité selon des critères de proximité : ils souhaitent rester étudier dans leur département ou leur région. Mais ce sont eux qui regrettent le plus leur choix d’orientation : ils sont 42 % à affirmer qu’avec le recul, ils auraient opté pour une filière légèrement ou très différente de la leur (la moyenne nationale étant de 29 %).

 

Après lecture de cette étude, BoosterCoach ne peut que vous encourager à vous préoccuper de votre orientation très tôt. Contactez-nous pour en savoir davantage sur notre accompagnement.

Let's invent the future

Réussir son orientation scolaire : comment s’y prendre ?

Réussir son orientation scolaire est la préoccupation de beaucoup de jeunes et de leurs parents. Dans un contexte économique chahuté, des métiers qui disparaissent et d’autres émergent, comment s’y retrouver , comment faire les bons choix , comment se projeter ? BoosterCoach, par New World Lyceum, a développé une méthode innovante et surtout rassurante qui permet aux jeunes de prendre en main leur futur et être fiers de leurs choix.

Nous voyons beaucoup de jeunes interrogatifs sur leur futur et sur leur orientation, notre rôle est de les aider à y voir plus clair.

Ce qui les inquiète, ce n’est pas seulement “que vais-je faire de ma vie” mais surtout “comment vais-je faire pour avoir la vie que je veux”.

Beaucoup possèdent une vision de la vie bien différente des générations précédentes qui voulaient un travail pour gagner de l’argent et avoir une vie décente.

Cette nouvelle génération de lycéens et d’étudiants est à la recherche d’un bien-être et réussir son orientation scolaire est un élément déterminant.

Sur les 50 derniers jeunes accompagnés, nous avons posé la question “De quelle vie rêves-tu?”. 46 ont répondu : “une belle vie dans laquelle je me sens équilibré(e)”.

L’approche BoosterCoach pour réussir son orientation scolaire diffère des approches traditionnelles.

Au delà d’une analyse des résultats scolaires et des opportunités de filières, ce que nous cherchons, avant tout à mettre en avant et à faire émerger chez nos jeunes, c’est non seulement ce qui leur tient à cœur mais aussi ce qui fait leur identité et leur singularité.

Nous aimons croire que trouver sa voie, c’est se trouver soi-même en explorant le champ des possibles et en se confrontant aux autres. C’est la raison pour laquelle notre démarche repose sur de l’individuel et du collectif, une réflexion identitaire et du co-développement.

Rassurez-vous, rien de compliqué ni de perturbant mais plutôt une véritable approche qui permet de percevoir qui ils sont à travers le regard des autres et d’exprimer des éléments de personnalité et de motivation qu’ils n’ont souvent jamais partagé avec qui que ce soit.

Tous ceux qui nous ont fait confiance sont désormais convaincus de leur choix et surtout sont mieux dans leurs baskets !

Contactez nous pour un premier échange et parlons-en ensemble en cliquant ici !

Bac à la carte - NWL

Le Bac à la carte : enfin une solution pour les étudiants ayant raté leur bac de peu !

Perdre une année entière : c’est hors de question !

Les résultats du bac viennent de tomber ! Pour certains c’est la délivrance tant attendue, mais pour d’autres c’est malheureusement le moment d’une grande déception – et aussi possiblement d’un peu de colère et d’incompréhension.

Rater le bac a cause d’une ou deux matières, ou pour seulement quelques points … Pour certains étudiants c’est le sujet qu’on ne maîtrisait pas trop qui est tombé, pour d’autres juste un jour de grosse fatigue, les raisons peuvent être nombreuses et dans d’autres conditions l’issue aurait pu être différente.

Mais surtout l’idée devoir repasser une année de terminale entière. On parlait récemment du temps perdu à l’école dans cet article, en voici un exemple de plus. Difficile pour un étudiant de ne pas avoir la sensation de perdre son temps lorsqu’il a déjà validé plusieurs matières.

Une vraie solution : le Bac à la carte de New World Lyceum !

C’est inédit et pourtant c’est possible, vous pouvez désormais passer le bac complètement à la carte en fonction des matières que vous n’avez pas réussies ! Pourquoi perdre une année entière que vous pourriez consacrer à apprendre une autre discipline, faire du sport ou même avoir une première expérience professionnelle ?

New World Lyceum vous propose ainsi de passer une année complètement sur-mesure. Vous pourrez préparer sereinement la ou les matières qu’il vous reste à valider pour avoir votre bac, tout en optimisant le temps que vous avez besoin de consacrer aux révisions et à la consolidation des notions.
Ne perdez pas de temps pendant l’une des années les plus importantes de votre construction personnelle et optez dès maintenant pour le bac à la carte by New World Lyceum !

En quoi le marché du soutien scolaire est-il en pleine uberisation ?

Le marché du soutien scolaire semble être en pleine uberisation.

C’est ce que soulignent les experts de Xerfi dans leur dernière étude sur le secteur.

D’abord regardons les positions des réseaux historiques : elles n’ont jamais été aussi menacées.

D’ailleurs, en 2015, la croissance des leaders sur le marché est tombée à 3%, après 3,5% en 2014.

 

Source : Le marché du soutien scolaire par Cathy Alegria – Directrice d’études Xerfi France

Conscient de cette uberisation du marché du soutien scolaire, New World Lyceum a créé des modèles adaptés à tous les élèves dans ses programmes Booster (Booster Class, Booster Coach, Booster Club et Langages du Monde).

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à ce sujet !

Réinventer l’éducation : une des missions de New World Lyceum

Réinventer l’éducation. Oui mais comment ?

C’est le constat que se fait New World Lyceum et que détaille avec brio M. Ugo Cavenaghi dans cette vidéo, PDG du Collège Sainte-Anne.

Quelques citations fortes :

L’école ne développe pas les connaissance nécessaires au monde d’aujourd’hui et demain

La technologie dans les écoles doit rendre l’enseignement plus efficace

Les compétences sont à redéfinir

L’école est dépassée et à perdue son monopole

L’école du futur : sans classe mais avec des paliers d’apprentissage adaptés au niveau réel de l’élève

Et si l’école permettait à mon enfant d’apprendre à son rythme ? De s’épanouir et prendre de l’avance dans les matières qu’il adore ; et de reprendre confiance dans celles qui lui sont plus difficiles ?

L’école a toujours été un terrain d’innovation.

Depuis des siècles, les éducateurs passionnés ont travaillé à trouver la meilleure formule pour transformer leur apport en faveur de leurs élèves. Cette recherche de solutions nouvelles plus intelligentes est aussi au cœur des entrepreneurs actuels. Tous ceux qui ont décidé de révolutionner leur industrie et de proposer une meilleure création de valeur ont le même objectif au cœur de leur projet : proposer de nouveaux produits et services tout simplement plus adaptés aux besoins réels de leur cible et donc tout simplement plus durables et effectifs. Cette double perspective se retrouve aujourd’hui pour challenger un des piliers de l’école traditionnelle : le regroupement des élèves en « classe » annuelle.   

Or, une innovation vient d’être placée au cœur des écoles de New World Lyceum : les classes ont été supprimées. Ou plutôt le silo que représente aujourd’hui un classe académique, c.a.d. l’attribution, pour un an, d’un programme uniforme pour 50 élèves regroupés administrativement quel que soit son niveau individuel dans les différentes matières.

Les classes vont être remplacées, à la rentrée de septembre 2016, par des paliers d’apprentissage et des niveaux par palier. Les classes de 6ème, 5ème, 4ème correspondent maintenant au premier palier : celui qui a vocation, à l’entrée au collège, à consolider les savoirs fondamentaux. Les classes de 3ème et seconde sont rapprochées autour du palier 2 pour travailler la richesse et la transversalité des savoirs. Et les classes de première et terminale, qui sont les années bac, seront dorénavant structurées dans cette perspective dans un seul et même palier 3.

En quoi est-ce une vraie révolution ?

Ce système place l’élève au cœur de la pédagogie du collège et non plus l’établissement et la gestion de ses contraintes. Il s’agit donc bien de créer une « expérience d’apprentissage centrée sur l’élève » totalement nouvelle. Ce nouveau système va permettre à chacun de progresser à son rythme sans s’ennuyer ni accumuler des faiblesses dans certaines matières au nom d’une politique officieuse de non redoublement.

Ce système est parfaitement adapté au besoin des élèves qui peuvent être en avance dans certaines matières et qui s’ennuient très rapidement dans d’autres. Les précoces bien entendu. Mais aussi tout simplement à ceux qui ont découvert leur passion et qui travaillent seulement dans ces matières.

L’école du futur est en train de voir le jour pour le plus grand bien de nos enfants.